Bricolage du dimanche

Publié le par hypos

Je ne crois pas vous l'avoir déjà dit, mais je suis une fana du bricolage. 

Parquet, électricité, carrelage, papiers peints, tout y passe : j'adore ça ! 

Il n'y a finalement que la tuyauterie que j'hésite à attaquer : j'ai horreur des fuites et dénicher un plombier au pied levé en cas d'incident majeur relève de l'exploit !


J'avoue qu'au final, tout est plus ou moins bringuebalant et approximatif chez moi, mais je continue pourtant à m'acharner sur mes tournevis, perceuse, scie sauteuse et pinceaux en dépit des résultats décevants ! 

Pour cette raison, le Bricorama du quartier a pour moi des allures de caverne d'Ali Baba. J'y découvre à chaque fois des bizarreries et des nouveautés qui provoquent systématiquement des achats compulsifs.

Comme d'autres fantasment sur les bijoux, se précipitent sur les froufrous et collectionnent les paires de chaussures, je rêve devant les linéaires de marteaux perforateurs, je craque sur la robinetterie et les poignées de porte, j'entasse les flacons de produits en tous genres.


J'ai dernièrement mis la main - au rayon "colles" - sur une pâte mystérieuse et magique qui permet de réparer, colmater et boucher tout et n'importe quoi. De petites doses de cette mixture, qui ressemble à de la pâte à modeler, permettent de façonner la réparation adhoc en 4 minutes.

Je me suis donc attelée à la tâche sur un aréopage de jouets et de pots cassés devant les yeux émerveillés du petit dernier.

A peine réparés, aussitôt utilisés !

Et, bien entendu, les temps de préparation, de réflexion et de "prise" n'ayant pas été respectés, mes jolis rafistolages n'ont pas tenu. 

Publié dans Autodérision

Commenter cet article