Oh les beaux jours !

Publié le par hypos

Je l'assume : depuis quelque temps, j'ai l'engagement un tantinet mollasson et le neurone un peu las. 

J'ai beau parcourir mes widgets, cliquer sur tous les liens journalistiques : berk, berk, berk, la boullie politique me laisse de marbre. 

Mais où sont mes colères ? mes enthousiasmes ? mes envolées techniques et organisationnelles ? 

Bah, c'est que l'on ne peut pas être sur tous les fronts et que j'ai des priorités nettement plus emballantes !


Et oui, dans la vie quotidienne : Tout. Va. Bien. 


D'abord, le temps. Je ne sais pas si vous avez remarqué ( mais mon petit de 6 ans oui), il n'y a plus UNE seule feuille sur les arbres. Donc, c'est une bonne nouvelle : forcément les premiers bourgeons ne sont plus très loin ! Toujours au chapitre des bonnes nouvelles : plus de feuilles = plus de pigeons = plus de crottes malencontreuses sur la voiture !  


Ensuite la politique. Même si notre mouvement tourne au jus de boudin, c'est la panique ailleurs aussi : Reguerre des chefs au PS, plongeon de Sarko dans les sondages et disparition quasi miraculeuse du susdit dans les média. Ouf ! Enfin, je ne vois plus sa bobine en "une" chaque fois que j'ouvre mon AOL !  Excellentes nouvelles donc au niveau politique.  Sans compter que comme je ne veux pas soutenir le candidat "UDF" local dont les hautes qualités ne font aucun doute sur l'issue de la campagne, je ne suis pas tenue de me peler les fesses sur les marchés chaque week end, ni condamnée à m'essorer la cervelle en vue de l'élaboration du fumeux programme ! 


Les "good news" continuent en famille.  Ce matin même, j'ai encore ramassé bols et tasses dans toutes les chambres, plié 6 serviettes humides roulées en boule sous les lits, rempli un sac poubelle de débris divers dénichés sous les fringues : paquets de gateaux vides, trognons de pomme oubliés et pots de yaourt terminés. Bref, voilà qui est clair : je ne suis pas seule au monde et beaucoup aimeraient pouvoir en dire autant ! 

Il y a aussi d'autres raisons de se réjouir : ma fille de 16 ans à reçu une mise à pied de 3 jours du lycée. Ce dernier "avertissement" avant le conseil de discipline résout immédiatement toutes les angoissantes questions concernant son avenir ! Grâce à cette fantastique nouvelle, la solution est toute trouvée et sera même bénéfique pour mes finances car elle va ainsi pouvoir s'orienter illico presto vers un CAP de coiffeuse. Quand je pense aux affres de l'"orientation" des autres parents, je me dis que décidement, j'ai vraiment de la chance !


Pour finir, parlons un peu "métier". Quand j'imagine tous ces pauvres gens obligés de se lever de bonne heure pour affronter chaque jour le froid et la grisaille, je mesure - là encore - mon bonheur. Pourquoi en effet "travailler plus pour gagner moins" quand on peut "ne rien faire pour gagner rien" ? Le ratio me paraît plus bénéfique !

Pas de contrat et pas de sous, certes, mais de grandes belles journées de paresse à longueur de semaine ! La chaleur du foyer du matin au soir. Le plaisir du temps qui passe tout simplement ! Plus le moindre chèque à rédiger, plus de déplacements fatiguant à la banque, plus de fastidieux classement de factures, plus de clients exigeants, plus de collègues irritants ! Et bien entendu, la certitude - et ce n'est pas la moindre des satisfactions alors que la majorité des gens s'inquiète de leur avenir - la certitude donc, que cela ne peut pas aller plus mal ! 


Bref, vous comprenez donc que mon engagement soit aujourd'hui légèrement tempéré tant il est vrai que, quand tout va bien pour soi, on se désinteresse des autres !


Publié dans Autodérision

Commenter cet article