La chaîne démoniaque

Publié le par hypos



Pan ! Merci Marc ! Touchée ! ça m’apprendra à aller grenouiller du coté des p’tits gars de Leftblogs !!!...


Bon alors, voilà : Prise dans une chaîne démoniaque, il me faut à mon tour que je trouve 4 qualités à notre petit président.


Rien que ça !


Ccrr…Ccrrrri…Crrrriic…
(ça c’est le bruit de mes trois neurones qui se mettent en mouvement)

Scroutchh, Scroutchh…Scroutchh..
(ça c’est le bruit de la petite cuillère qui racle les parois crâniennes)

……..
(ça c’est le silence qui précède la lumière)

Glouk.
(ça c’est le résultat final)
Bah, je sais, c’est pas terrible comme résultat, mais bon hier c’était le bal des pompiers du quartier…



Tout d’abord, ce type est généreux.
Je sais que parmi vous certains vont tiquer à l’énoncé de cette qualité mais, il faut se fonder sur les faits : malgré les caisses vides, Nicolas fait des cadeaux. Non seulement, il a su imposer avec doigté un joli paquet fiscal  à ceux qui souffrent aujourd’hui de l’effondrement du CAC40, mais il a également offert récemment à tous les députés de la majorité un kit-cravate pour leur tenir chaud en ce mois de juillet pourri. Sans oublier les voyages gratuits qu’il propose tant à ses amis qu’à de pauvres hères oubliés de la société ne pouvant plus rentrer chez eux..


Ensuite, c’est un homme du peuple.

Lui, au moins, sait utiliser des mots que les Français comprennent et non pas l’habituelle langue de bois des énarques.


Troisièmement, c’est lui qui nous protège des autres.

Oui, regardons les choses en face, grâce à lui les opportunistes, les politiciens démagogiques, les nouveaux venus pas encore rodés, les vieux caciques ne parviennent plus à être audibles. Le vaillant président mène une lutte sans merci contre les médiocres, quitte à intégrer à ses équipes une bande de bras cassés qui brassent du vent ou quitte, même, à dépenser argent et temps pour lutter sur le terrain.


Quatrièmement, enfin, (et vous excuserez l’égoïsme de cette remarque) Monsieur le Président me réconcilie avec la gente masculine (Ce qui est une aubaine pour la célibataire que je suis et à la veille des mes prochaines longues soirées estivales !).
En effet, depuis une pénible rupture imprévue et intempestive, je me lamentais de ne plus trouver aucun charme aux hommes.  Grâce à Nicolas, j’ouvre enfin les yeux et redécouvre de l’attrait aux quinquagénaires. Tous en effet, me paraissent maintenant – et en comparaison – plus sages, plus posés, plus élégants, plus profonds, plus cultivés, plus rassurants ou plus amusants.

Publié dans L'enchaînée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article