Vacances à la mer

Publié le par hypos


Le nez contre les carreaux, vous faites grise mine. Dehors, le vent balaie les herbes du jardin, chahute vos massifs fleuris et la cime des arbres. De temps à autre, un rare mais puissant rayon de soleil inonde la terrasse sur laquelle, orphelins depuis trop de jours, patientent chaises et table de bois.

Un rapide petit tour dans la salle de bain aggrave votre morosité. Toujours intacts dans leurs jolis emballages orangés, les tubes d'ambre solaire restent  enfouis sous le fard-à-joues, la poudre et le fond de teint qui, en cette mi-juillet, sont toujours de saison.

Depuis quinze jours, dans la chambre d'amis, votre valise ouverte gît sur le lit. Abandonnées au fond, les trois serviettes de plage joyeusement déposées en premier.


Le coeur vous manque pour terminer et, demain, vous partez en Bretagne.


Publié dans Monologues

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article