Une simple histoire de timing

Publié le par hypos

Euréka ! Je viens de comprendre pourquoi - par la force (d'inertie) des choses (et de mes chères têtes blondes) - je suis devenue à la fois abrutie et muette pendant ces premières semaines de septembre.


Bon, comme vous le saviez déjà (ou non), je faisais partie de ces rares foyers relativement protégés des ondes télévisuelles : dans la chambre des ados, traînait une antique boite à images, lourde, encombrante, et ne distillant plus que deux chaînes (la 6 et Arte). J'avais fourgué la bête dans ladite pièce à la fois par confort personnel et par pure lâcheté maternelle. Je m'en trouvais bien, protégée ainsi des parasites (au sens large).



C'était sans compter sur la force de persuasion des gamines : cris, gémissements, promesses, silences moroses, argumentaires quasi professionnels, j'en passe et des pires.

Bref, ébranlée par tant d'assauts répétés et n'écoutant que mon bien-être, j'ai investi à la rentrée dans un nouveau téléviseur, à la fois plus sexy et plus généreux en chaînes multiples.

Le piège s'est alors refermé...



Hier soir comme le soir précédent, je fus scotchée avec (et par) mes filles devant un pur joyau de connerie, ciselé dans le meilleur bois d'ineptie, merveilleusement poli par de l'extrême concentré de vulgarité.

Après ce "Next" palpitant, plus rien (ou plus grand chose) entre les oreilles, je décidai d'attendre le sommeil en écoutant la radio, histoire de me tenir au courant des dernières mauvaises nouvelles du monde.


Mais la bande FM, à cette heure tardive, n'émet plus que des directs de matchs de foot, des retransmissions de grosses têtes ou des émissions spécialisées en conseils matrimoniaux. 

Rapidement lobotomisée, je m'endormis alors comme une masse (ce qui a finalement son avantage après une semaine de pénible labeur).


Dieu merci (oups ! influence papale ?), j'ai un chien !


Un adorable vieux toutou comme on en fait plus. Sourd et exemateux comme il se doit....Qui a pris l'habitude de dormir au pied du lit comme de bien entendu.


Ce qui fait que ce matin, dès l'aube, à l'heure où blanchit ...., bref TROP TOT !, je fus réveillée par cette plaie vivante (c'est le cas de le dire) qui se grattait comme un damné.

Et là, tel Archimède découvrant fortuitement la mécanique des fluides, j'entrevis enfin comment un être intelligent et spirituel (moi par exemple) pouvait, en un rien de temps, sombrer dans l'abrutissement comateux.


En pleine forme mais encore en pleine nuit, j'eus en effet quelques scrupules à me jeter sur mes gants Mappa pour attaquer presto les tâches ménagères. J' hésitai à sonner le rappel des troupes encore anéanties par la soirée http://www.geocities.com/enigmalair/virgin_logo.jpgale. Je me contentai donc de réouvrir discrètement la radio.

Surprise ! Surprise !

Partout, oui partout !, des émissions enfin intéressantes !
Des débats, de l'info fraîche et approfondie, des chroniques variées !


Euréka !


Pour ne pas devenir idiot, il suffit de se lever tôt * !



* A ne pas confondre avec l'expression "se lever de bonne heure", locution pessimiste qui sous-entendrait que les carottes sont déjà cuites, et qu'il nous faudrait, pour devenir malins,  attendre la saint glin-glin ou que les poules aient des dents.


Publié dans Autodérision

Commenter cet article