Grand corps malade

Publié le par hypos







Publié dans L'enchaînée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Spaulding 18/06/2009 20:55

Ah que non point!
Mais comme disait Léo Ferre: "ce mal qui nous fait du bien ..."
;))

hypos 17/06/2009 22:40

@ Spaulding
Pénombre plus obscure que claire, ivresse entretenue, musique à fond dans le casque .. j'aime aussi cette simili souffrance qui me rappelle que je peux encore vivre autrement que bêtement. Une douleur sans danger et sans conséquence, aussi agréable que le trouble, mille fois plus intense aussi que l'attente et que je peux conrtôler juste pour qu'elle ne me brise pas .
Je sais que tu penses que je suis folle et maso. je suis juste encore vivante.

Spaulding 17/06/2009 22:29

Faut choisir vivre bêtement heureux ou amoureux (c'est vrai que parfois on est bêtement amoureux, et c'est d'ailleurs souvent comme ça que c'est le mieux)

marie laure 17/06/2009 21:41

en effet..pourquoi se faire du bien quand on peut se faire du mal ...

Spaulding 17/06/2009 21:35

joli texte.
Comme on connait tous la fin de l'histoire, autant la commencer le plus souvent possible ...